Deux normalisateurs des données extra-financières s’entendent pour éviter le double reporting aux entreprises

Les Echos, 1er décembre 2023.

L’Efrag, l’organisme chargé par Bruxelles d’élaborer le langage commun aux entreprises européennes pour le reporting extra-financier, a signé un accord de coopération avec la GRI (Global Reporting Initiative), un normalisateur mondial. Cet accord va éviter aux entreprises de doublonner leur communication publique sur les sujets ESG (Environnement Social Gouvernance). […]

Aujourd’hui, 14.000 entreprises dans le monde utilisent de manière volontaire ou parfois obligatoire les normes de GRI pour reporter leurs données extra-financières. Créée en 1997 aux Etats-Unis, dans la lignée du PNUE (Programme environnement des Nations unies), cette fondation a développé un référentiel pour mesurer les impacts négatifs ou positifs de l’entreprise sur son environnement (matérialité d’impact).

En Europe, la directive CSRD entrera en vigueur en 2024. […] Dès 2025, 11.000 entreprises européennes (des grands groupes cotés, des banques ou des compagnies d’assurance), puis 50.000 entreprises en 2026, devront appliquer, de manière contraignante, les normes qui ont été développées par l’Efrag à partir de 2020, les ESRS (European Sustainability Reporting Standards).

Le nouvel accord va aider les entreprises à naviguer entre les normes GRI et les ESRS pour assurer la compatibilité de leur reporting sur la partie relevant de la matérialité à impact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut